Premières semaines en Inde : 5 étapes, 5 atmosphères

Varanasi : Au coeur de l’hindouisme

Comme c’est une très très très vieille ville, les rues sont très étroites… on peut donc rester à l’ombre quand on se balade. Indispensable quand il fait entre 30° à 5h du matin et 45° à 17h. Mais il faut quelquefois pousser un peu les vaches qui vivent par là, et aussi éviter les rues de certains temples où les gens font la file (parfois pendant plusieurs jours…).

Varanasi (ou Benares) est l’une des principales villes sacrées de l’hindouisme. Ce qui rend son atmosphère si particulière, c’est d’une part le grand nombre de pèlerins et de sadhus drapés d’orange, mais aussi (surtout), les rites funéraires qui prennent place sur les rives du Gange : Les morts sont immergés dans le fleuve avant d’être brûlés sur des bûchers à l’air libre, leurs cendres étant ensuite dispersées dans le fleuve.

 

Agra : Au coeur de l’empire moghol

On vient d’abord à Agra pour le Taj Mahal. Et bien, il n’a pas volé sa réputation : c’est superbe et on comprend qu’il apparaisse sur les listes des plus beaux bâtiments du monde, des 7 merveilles du monde moderne, etc…, surtout quand on l’apprécie au lever du soleil, avec seulement quelques autres touristes. Mais à Agra et alentours, il y a bien d’autres splendeurs qui datent de cette époque. Nous, on a particulièrement aimé l’ancienne capitale de l’empire Moghol, Fatehpur Sikri, abandonnée il y a belle lurette. A l’intérieur d’une enceinte qui lui donne une allure de citadelle, on trouve toute une série de palais (à chacun son utilité : librairie, trésorerie, hall de justice, harem et aussi ceux dont on ne sait pas à quoi ils pouvaient bien servir). C’est assez grandiose, on sent que la question du budget n’était pas vraiment à l’ordre du jour! 

 

Dikhala : Au coeur de la jungle

Après Agra, cap vers le Nord, au pied de l’Himalaya. On ne repart pas pour un trek ou un sommet, nous ne sommes qu’à 300-400 mètres d’altitude mais nous sommes venus visiter le Parc National de Corbett, célèbre notamment pour sa population de tigres… On apprend un peu avant de venir qu’en théorie, il faut s’organiser, réserver hébergement et safaris des semaines à l’avance pour avoir une chance de dormir au coeur du parc, et pouvoir visiter les zones les plus intéressantes… Bref, on se trouve quand même un chouette logement (comprendre : en fait assez moyen, mais avec une piscine!) et un tour en jeep dans la jungle. On a de la chance : le jour de notre arrivée, deux places se libèrent pour le safari dans LA zone du parc que tout le monde recommande (Dikhala, donc). Et la chance reste de notre côté, puisqu’en plus des éléphants (dont celui qui nous force à une marche arrière de 40 minutes sur l’unique route du parc), sambals, paons et autres sangliers, nous avons aperçu deux tigres !!! D’un peu loin, c’est vrai, mais quand même… Rooooaaaar !

 

Rishikesh : yoga et baignade dans le gange

Nouveau changement d’ambiance à Rishikesh, capitale indienne (voire mondiale?) du Yoga. On y trouve de nombreux ashrams, le plus fameux, celui où les Beatles ont séjourné en 1968, est désormais un site touristique. Les autres acceuillent Indiens et occidentaux, venus en pèlerins ou pour faire une retraite spirituelle. En parallèle, les écoles de yoga, les stages de méditation, les cabinets de thérapies ayurvédiques et autres se sont développés. Et donc, on prend quelques cours de yoga et on suit même une petite introduction à la méditation… Avec un peu de rafting sur le Gange en bonus !!!

 

SHIMLA : La capitale d’été des indes britanniques

Dernière étape du Nord pour nous, Shimla est à environ 2’000 mètres d’altitude, et donc… au frais ! Les Britanniques en avaient d’ailleurs fait leur résidence d’été, et si la plupart des vieilles bâtisses coloniales sont plus ou moins en ruines, il reste un petit air colonial, et bourgeois : la ville est investie par les touristes indiens qui font leur shopping dans les rues piétonnes. Pour le coup, nous sommes vraiment dépaysés !  On profite du climat pour… ne pas faire grand chose si ce n’est mettre à jour notre site 😊.

 

Les photos c’est par ici, et l’itinéraire est presque à jour et se trouve .