Gastronomie volume 3 : Australie et Nouvelle-Zélande

Avez vous déjà remarqué que, de part le monde, les restaurants australiens et néo-zélandais sont plutôt sous-représentés face au restos thaïs, chinois, indiens, japonais, italiens, mexicains, …? Et bien ce n’est probablement pas uniquement parce que ces deux pays sont très loin de chez nous (d’ailleurs l’agneau, lui, arrive très bien jusque dans nos supermarchés). Si la gastronomie de ce coin du globe ne s’exporte pas plus, c’est peut-être parce qu’elle n’a rien de très exceptionnel. Les classiques n’ont, à vrai dire, pas réussi à nous enthousiasmer.

Côté petit-déjeuner, c’est vrai qu’on a souvent trouvé une offre alléchante… les australiens ont été élus champions des oeufs pochés sur toast, accompagnés d’epinards ou d’avocat : pas mal du tout. Cela dit, si vous cherchez un bon pain maison pour vos tartines, bonne chance (ça existe, mais c’est rare).

 

L’en-cas emblématique, c’est le «pie», c’est à dire une tourte, en général farcie de ragoût, parfois agrémenté d’oignons, de champignons, ou de lard. On en trouve partout, du supermarché au shop de la station-service, en passant par le pub et les cafés. C’est d’ailleurs parfois la seule alternative à la saucisse en cage (pourtant il n’y a pas eu de colonies allemandes par ici).

 

Parmi les classiques très répandus, toujours sous influence anglaise, il y a l’incontournable «fish & chips». Forcément, avec tous ces kilomètres de côte, les néo-zélandais et surtout les australiens sont des grands fans de pêche. Et pourtant, les poissons aux chaires fines et tendres se retrouvent bien souvent sauvagement panés, et frits (heureusement, le gras, c’est la vie).

Fish & Chips vs saumon fumé à froid directement dégusté sur le lieu d’élevage… 

Aussi bien dans les pubs que dans des restaurants un peu plus raffinés, le jarret d’agneau fait également partie des plats traditionnels des deux pays, tout comme le … burger. On trouve ce dernier sous toutes formes de déclinaisons, du plus banal, au vegan burger, en passant par le burger de kangourou (qu’on a pas testé) ou le steak sandwich. Sympa, mais un peu répétitif.

Pour trouver des plats un peu plus originaux et souvent très savoureux, il faut se rendre dans les restaurants qui proposent une cuisine un peu plus élaborée : on s’est régalé quelques fois! Cependant, certains de nos meilleurs repas resteront ceux pris dans les restos thaïs, chinois, indiens, japonais, italiens, mexicains, …(et pour pas cher, en plus!).

Mais un aperçu de la gastronomie locale reste incomplet tant que l’on a pas abordé la question du barbecue… Nous restons un peu néophytes en la matière, même si on a utilisé quelques fois le système de barbecue à gaz, à disposition partout en Australie, sur les plages, aires de repos, et dans les campings. C’est très répandu en Nouvelle-Zélande aussi. Les aficionados du barbecue au charbon devront passer leur chemin… Cela dit, on a la preuve (pour nos éventuels lecteurs australiens) que ça marche aussi pour les légumes!!!

On se réjouit donc de découvrir la cuisine birmane, puis népalaise… et aussi, plus tard, de retrouver certaines saveurs «de chez nous»… mais à votre avis, lesquelles? C’est l’occasion de jouer à notre nouveau jeu-concours! Par ici…